Dans les territoires d'outre-mer français, Marine Le Pen a remporté l'élection présidentielle

Vote contestataire de la Réunion : ‘Ils s’insurgent contre une politique de compensation.’

Allan Leonard (CC BY-NC 2.0)

Affiches électorales près de Paris.

Bien qu’ Emmanuel Macron ait été le vainqueur de la dernière élection présidentielle française, Marine Le Pen a connu un succès sans précédent dans les territoires français d’outre-mer. ‘Il s’agit d’un acte de désespérance en raison du sentiment d’abandon face à une situation économique complexe.’

‘Nous avons trop peu parlé des territoires d’outre-mer’, conclua le président français Emmanuel Macron à la fin du débat présidentiel télévisé sur TF1 et France 2. Les ex-colonies négligées ont effectivement exprimé leur mécontentement le jour même des élections. La candidate adverse Marine Le Pen s’est avérée répondre plus éffectivement à ses aspirations méconnues.

Au second tour de l’élection présidentielle française, Le Pen a remporté la majorité absolue dans les cinq départements d’outre-mer: Guadeloupe, Martinique, Guyane française, Mayotte et La Réunion. En Guadeloupe 69,6% des électeurs ont voté pour la candidate du Rassemblement National. En 2017, lors des présidentielles précédentes, ce fut encore Macron qui emporta la majorité des votes dans tous les départements d’outre-mer.

Un commentaire supplémentaire essentiel s’impose face aux chiffres de ces élections: seulement à La Réunion, plus de la moitié (59,39%) des électeurs ont voté. Le taux de participation a été encore beaucoup plus faible dans les autres départements d’outre-mer.

Dans les médias locaux et français, les analystes parlent d’un vote contestataire contre la politique de Macron. Cela semble être une conclusion logique sachant que le candidat de la gauche radicale Jean Luc Mélenchon a obtenu deux à trois fois plus de voix que Macron au premier tour. Dans tous les départements d’outre-mer à l’exception de Mayotte, Mélenchon recueilla au moins 17 % des suffrages.

Les cinq départements d’outre-mer ont le même statut juridique que les départements français en Europe. Au total, plus de 2,1 millions de Français vivent dans les Caraïbes, l’Océan Indien et en Amérique latine. Le plus peuplé des cinq départements est la Réunion, une île située à 700 kilomètres à l’est de Madagascar.

Pour gouverner la population de plus de 850 000 Réunionnais, l’île dispose d’un conseil régional et d’un conseil départemental comme tout département de la France hexagonal. Dès lors le plus haut pouvoir exécutif de la Réunion est située à l’Elysée de Paris, à plus de 9 000 kilomètres de la capitale Saint Denis. La manière dont les Réunionnais ont rejeté le président avec leur comportement électoral remet en question les relations entre la métropole et l’ancienne colonie.

L’homme de la rue

En 2002, la tendance était encore nettement à l’inverse, Jean Marie Le Pen atteint alors, tout comme sa fille, le second tour des élections présidentielles. Le leader de l’extrême droite Front National n’obtient alors que 8% des voix pour la Réunion, tandis que plus de 90% des électeurs votaient pour Jacques Chirac. A l’époque Le Pen a obtenu près de 18 % sur l’ensemble du territoire français.

Pour comprendre le changement récent, il faut considérer le contexte spécifique de l’île de la Réunion. En tant que journaliste expérimenté et Belge exilé à la Réunion Jean Marc Collienne a longtemps supposé que l’île avec ses habitants divers se rapprochait de la société idéale.

‘Malgré l’esclavage du passé, qui plaçait les personnes d’ascendance africaine au bas de l’échelle sociale, nous vivons plutôt bien ensemble. La communauté musulmane, qui est originaire de l’Inde, est également très bien intégrée. Il y a des problèmes sociaux importants,’ dit Collienne, ‘mais il n’y a certainement aucun problème avec l’islamisme.’

‘Ce vote reflète un appel au secours, afin d’attirer l’attention sur la situation économique et sociale dramatique’

‘Avant, le Front National était quasiment inexistant à la Réunion’, poursuit le journaliste. Il vit et travaille sur l’île depuis plus de vingt ans. ‘Historiquement, c’est une région de gauche où le parti communiste est fort. Cet électorat a maintenant voté d’abord pour Mélenchon puis pour Le Pen dans l’espoir qu’ils défendraient l’homme de la rue. Pour eux, Marine Le Pen était, en finale, la candidate d’un possible changement.’

Yola Minatchy fait référence aussi à un vote protestataire en analysant les résultats des élections dans les territoires d’outre-mer. Elle est avocate à Bruxelles et présidente du Réseau des Talents de l’outre mer. Avec son organisation, elle met en lumière les compétences des nombreux talents des territoires d’outre-mer et les encourage à agir eux-mêmes au profit du développement leur pays d’origine: ‘Nos actions ont notamment pour objectif de lutter contre la fuite des cerveaux des talents ultramarins aux quatre coins du monde et à encourager leur retour au pays natal.’

Depuis son domicile dans la capitale belge, elle déplore au lendemain des élections le choix des électeurs sur son île natale ‘Je suis sidérée qu’une population qui ait connu les affres de l’esclavage, ayant des ancêtres originaires de Madagascar, d’Inde et de Chine vote pour un parti qui prône la catégorisation raciale.’

‘En même temps, voter contre Emmanuel Macron traduit la défiance vis-à-vis de l’Etat qui n’a pas été en mesure jusqu’à présent de résorber les retards de développement et les inégalités dans ces territoires’, ajoute l’avocate.

‘Ce vote reflète un appel au secours, un cri de désespérance, afin d’attirer l’attention sur la situation économique et sociale dramatique’, explique-t-elle. ‘La Réunion est devenue département français depuis 1946, des réformes appropriées, une planification précise du développement n’ont pas été mise en place. Or, celle-ci doit être multisectorielle et adaptée à chaque territoire.’

Sous le seuil de pauvreté

A cet égard, les chiffres de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques de France (INSEE) éclairent la situation. Environ 320 000 insulaires, soit plus d’un tiers de la population totale, vivaient en dessous du seuil de pauvreté de 1 063 euros par mois en 2019. Il est frappant de constater que près d’un mineur sur deux grandit dans une famille défavorisée. Les enfants de l’intérieur rural de l’île et des familles monoparentales en sont le plus souvent victimes.  

Auparavant, le salarié réunionnais moyen percevait en moyenne 1160 euros par mois, soit plus de 500 euros de moins que son compatriote européen. A Mayotte (260 euros) et en Guyane (920 euros), la différence est encore plus grande. Le nombre de personnes originaires d’outre-mer qui doivent se rabattre sur la sécurité sociale y est donc très grand. ‘La Réunion est de loin le département qui en bénéficie le plus. Cela rend le niveau de vie de la population très inégal, parce qu’il y a aussi beaucoup de richesses’, explique Collienne.

Le taux de chômage élevé est aussi lié à cela. En 2018, un quart de la population âgée de 15 à 64 ans n’avait pas d’emploi. Dans le reste de la France, le taux de chômage s’est limité à un peu plus de 7 % ces dernières années. 

‘Les Réunionnais sont très fâchés à cause des mesures antisociales de Macron. Ils ne sont pas écoutés.’

Pourtant, il y a une certaine amélioration. La pandémie n’a pas eu autant d’impact sur le chômage. Au début de la crise sanitaire, les Réunionnais ont été plus nombreux à trouver un emploi, de sorte que fin 2021 le taux de chômage est passé de 25% à 18,9%. Le préfet régional Jacques Billant a même parlé à une chaîne de télévision locale du taux de croissance le plus élevé de France, le qualifiant de ‘résultat de notre travail.’ Selon l’homme politique, les fermetures d’entreprises à La Réunion ont été plus limitées car la population a suivi des mesures plus stricte et disciplinée.

‘A la Réunion, il y a eu moins de protestations contre les restrictions qu’aux Antilles françaises’, reconnaît Collienne. ‘Dans les Caraïbes, il y a eu tout un mouvement contre la vaccination. Les Martiniquais et les Guadeloupéens se méfiaient du gouvernement depuis un certain temps à cause d’un scandale lié aux pesticides.’

Malgré la baisse remarquable du nombre de chômeurs pendant la pandémie, les chiffres sont décevants dans une perspective plus large. Car la situation n’a guère évoluée depuis la première enquête réalisée en 1967. A l’époque, le Bureau international du travail (BIT) estimait que près d’un Réunionnais sur quatre était au chômage.

L’INSEE, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, estime que le chômage élevé qui dure depuis des décennies est lié au ‘paradoxe de la Réunion’. ‘Pour que leur nombre diminue, les créations d’emplois doivent être supérieures à la demande d’emplois’, écrit l’institut. ‘C’est-à-dire à l’augmentation de la population active. Traditionnellement, celle-ci augmente vite à La Réunion, créant une pression sur le marché du travail.’

‘En raison du marché du travail restreint, les jeunes sont encouragés à partir à l’étranger pour étudier. S’ils choisissent de revenir, il leur sera difficile d’obtenir un poste à la hauteur de leur compétence localement’, déclare Yola Minatchy. ‘Par ce vote, les Reunionnais s’insurgent contre une sorte de politique de compensation. Il faut des mesures à grande échelle pour résorber les retards de développement.’

La France oubliée

Dans une conversation avec MO*, le délégué réunionnais du Rassemblement national, Joseph Rivière, attribue également la victoire de son parti au chômage élevé et à la pauvreté. ‘Les Réunionnais sont très fâchés à cause des mesures antisociales de Macron. Ils ne sont pas écoutés.’

‘Le succès de Marine Le Pen réside dans sa vision du pouvoir d’achat et dans sa proximité’, poursuit l’homme politique. ‘Elle est populaire, proche du peuple et son programme social et économique a convaincu l’électeur.’ Aux élections législatives de juin, Rivière espère bien envoyer un député de l’une des sept circonscriptions de la Réunion au parlement français.

Collienne lui pense que ce sera une tâche difficile, malgré le succès de Le Pen à l’élection présidentielle. ‘Le parti n’a pas d’implantation locale à la Réunion. Aux élections régionales de l’an dernier, le Rassemblement National (représenté par Joseph Rivière, red.) n’a obtenu que 1,5% des suffrages’, a déclaré le journaliste. ‘La candidate du Parti communiste, Huguette Bello, a remporté cette élection.’ Collienne qualifie d’assez ‘paradoxal’ le fait que les gens votent pour Le Pen au niveau national et gauche aux élections locales.

Lorsque les résultats des élections sont sortis, Macron a évoqué sa responsabilité de ‘répondre à la colère et aux désaccords avec les électeurs d’extrême droite’. Son adversaire Marine Le Pen n’a pas seulement remercié sa base électorale dans la campagne française, mais aussi ses compatriotes d’outre-mer. Elle leur a même fait une promesse: ‘Cette France trop souvent oubliée, nous ne l’oublierons pas.’

Traduction: Dominic De Clercq et Francis De Beir

Maak MO* mee mogelijk.

Word proMO* net als 3248   andere lezers en maak MO* mee mogelijk. Zo blijven al onze verhalen gratis online beschikbaar voor iédereen.

Ik word proMO*    Ik doe liever een gift