KIEV, EPICENTRE GEOPOLITIQUE

Le stratège militaire Martin van Creveld, connu dans le monde entier, le dit formellement: d’un point de vue stratégique, l’Ukraine représente une valeur inestimable. Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller de la Sécurité Nationale aux Etats-Unis, a même déclaré: “sans Ukraine, pas d’empire russe”. Pourquoi l’Ukraine est-elle si cruciale pour le Kremlin? A Kiev, Kristof Clerix a posé la question à deux importantes cellules de réflexion.
L’IMPORTANCE MILITAIRE: Etat tampon et flotte de la mer noire
Valeriy Chaly, vice-directeur du Centre Razumkov: “La Russie veut contrôler l’Ukraine en tant qu’Etat tampon entre deux blocs de sécurité collectifs, à savoir l’Otan et la Collective Security Treaty Organisation (CSTO), créée par la Russie. En effet, l’Ukraine dispose d’une longue frontière avec la Russie et depuis quelques années elle a également une frontière directe avec des Etats membres de l’Otan et de l’UE. Pour l’Ukraine, la situation est inacceptable: elle ne peut pas, comme une zone grise, rester à cheval entre les deux blocs.
Oleg Soskin, directeur de l’Institute of Society Transformation à Kiev: “Un autre élément est la présence de la Flotte russe de la mer Noire, dans le port de Sebastopol en Crimée ukrainienne. Si la flotte devait quitter ce lieu, cela constituerait une perte considérable pour la Russie.”
Valeriy Chaly: “Selon l’accord actuel avec la Russie, la Flotte de la mer Noire peut rester à Sebastopol jusqu’en 2017. Le Kremlin tente de convaincre les autorités ukrainiennes à prolonger cet accord, jusque là sans succès. Ils espèrent qu’un changement de pouvoir rendra possible un tel prolongement.

L’IMPORTANCE HISTORIQUE: berceau de l’empire des tsars et question des minorités
Oleg Soskin: Au Moyen Age, Kiev fut la capitale du Kievskaya Rus, l’origine de l’Ukraine mais aussi le berceau de ce qui plus tard deviendrait l’Empire des tsars. Depuis bien 800 ans, la Russie essaie de contrôler l’Ukraine, qui a toujours été la porte vers l’Europe . Sans l’Ukraine, la Russie reste un pays asiatique.
Valeriy Chaly: “Après la Russie, l’Ukraine est le deuxième pays slave dans le monde. Les deux pays partagent également l’histoire de la période soviétique. De plus, sur ses 46 millions d’habitants, l’Ukraine compte environ 8 millions de Russes ethniques. Alors que le président Putine parle parfois de dix-sept millions de Russes, cette affirmation n’est pas correcte. Il s’agit en effet de dix-sept pour cent de la population d’origine russe, habitant surtout en Crimée. Si d’une part il s’agit de Russes d’origine, en même temps ce sont des citoyens ukrainiens qui travaillent ici et qui sont protégés par les autorités ukrainiennes. Lors de la récente crise en Georgie, la Russie mettait sur table l’argument qu’elle devait protéger la minorité russe en Georgie. Cette attitude constitue une menace. Le problème réside dans le fait que certains hommes politiques ukrainiens jouent avec ces idées par intérêt. Mais je ne peux pas m’imaginer que la question des minorités engendre un conflit militaire. Néanmoins, je vois un autre mécanisme d’influence: la guerre d’information, à savoir la propagande et la déstabilisation, basées sur un discours historique-linguistique-religieux.

L’IMPORTANCE ECONOMIQUE: transport d’énergie et débouché
Valeriy Chaly: “Environ quatre-vingt pour cent du gaz russe destiné à l’Europe passe par l’Ukraine. C’est la meilleure route de transport ainsi que la moins chère. Voilà pourquoi la stabilité du pays est importante tant pour la Russie que pour l’UE. A la frontière avec l’Europe, l’Ukraine dispose en plus d’entrepôts de gaz. Avec ses 46 millions d’habitants, l’Ukraine constitue enfin aussi un marché important pour le gaz russe. Il y a quelques ans, l’Ukraine est passé d’un modèle de coopération avec des allures soviétiques et des privilèges à un modèle basé sur les prix du marché.”
Oleg Soskin: “La Russie ne dépend plus de l’industrie ukrainienne, mais sur le marché mondial, nous sommes un concurrent de taille dans les secteurs de l’industrie de l’armement, de l’aéronautique et de la métallurgie. Pour l’importation des aliments par contre, la Russie dépend de l’Ukraine.”

L’IMPORTANCE POLITIQUE: expérience démocratique
Oleg Soskin: “L’Ukraine a choisi la voie de la démocratie. Le pouvoir n’est pas concentré dans les mains d’un seule groupe ou d’une seule personne, mais il est partagé. L’exemple de l’Ukraine peut constituer une menace pour les hommes politiques en Russie.”
Valeriy Chaly: Après l’implosion de l’Union soviétique, la Russie n’a offert aucun modèle de développement intéressant à l’Ukraine. La Révolution orange ne parlait pas tellement de l’élection d’un nouveau président, mais était plutôt une forme de protestation contre les développements après l’indépendance. L’Ukraine a choisi un style européen, un modèle démocratique, pluraliste, avec toutes les difficultés que cela comporte. Si par contre la démocratie en Ukraine, sans l’aide des entrées provenant du secteur de l’énergie, devenait une histoire à succès, cela poserait un problème pour l’élite russe. En effet, le peuple demanderait: pourquoi cela n’est-il pas possible chez nous?

Zonder jouw steun bestaat MO* niet.

Wil je dat MO* dit soort verhalen blijft brengen?
Steun ons en word proMO* voor maar €4/maand of doe een vrije gift. 2643   proMO*’s steunen ons vandaag al.

Word proMO* of Doe een gift