Un avenir pour “notre” Congo

Le pessimisme sur le Congo règne chez les jeunes et les vieux. Afin de changer cette situation, il faut un changement radical: une renaissance mentale et une vision attirante sur un avenir digne pour le peuple congolais. Ce changement doit venir des Congolais eux-mêmes.

© Kris Pannecoucke

L’extrême faiblesse de l’État a fait du Congo le jouet des intérêts géopolitiques et économiques qui forcent le peuple en mode survie.

Le traitement du passé colonial joue un rôle crucial dans une vision pour le Congo. La Belgique, en tant qu’ancien pouvoir colonial, n’a pas seulement légué des routes, des centres de santé et des école, mais aussi un héritage psychologique amer. L’identité et la dignité de l’homme noir sont fortement atteints par le ‘travail de civilisation’ du colonisateur blanc. La révolte contre le système colonial était donc une étape nécessaire dans le processus d’émancipation du peuple congolais.

Plus de 55 ans après l’indépendance, nous constatons à quel point la classe politique sous les régimes de Mobutu et des Kabila a sacrifié le bien-être de son peuple. Un avenir digne pour les Congolais, est-ce possible? Nous y croyons. Pour cela, les citoyens de cette jeune nation doivent construire un pays dans lequel la réconciliation avec le passé et entre eux est une priorité. Un leadership politique innovant doit lutter contre la corruption enracinée et doit défendre la justice. Des élections crédibles au niveau local jusqu’au niveau national peuvent apporter de nouveaux leaders au pouvoir, à condition que le système électoral soit accompagné par des médias forts, des organisations de la société civile et des mouvements citoyens qui interpellent leurs dirigeants et surveillent le processus démocratique.

Le pays peut se développer à condition que les Congolais prennent conscience de la crise permanente dans leur pays et qu’ils retrouvent leur dignité africaine, leur patriotisme et confiance en soi.

Nous croyons que le Congo peut aller de l’ avant. Le pays peut se développer à condition que les Congolais prennent conscience de la crise permanente dans leur pays et qu’ils retrouvent leur dignité africaine, leur patriotisme et confiance en soi. Les dirigeants politiques, les leaders d’opinion et les artistes doivent informer, inspirer et mobiliser le peuple autour d’un ‘rêve congolais’. Une nouvelle citoyenneté participative est nécessaire, en particulier auprès de la jeunesse. Mais comment y parvenir? En adaptant le système éducatif aux besoins du pays, en professionnalisant le fonctionnement des médias et des partis politiques et en réformant les églises populaires en des institutions qui émancipent.

Un partenariat sain avec la ‘communauté internationale’ est bénéfique pour la construction d’un Congo meilleur. L’extrême faiblesse de l’État a fait du Congo le jouet des intérêts géopolitiques et économiques qui forcent le peuple en mode survie. Des organisations internationales et des pays comme la Belgique, les États-Unis et la Chine peuvent apporter leur soutien. Mais finalement, il appartient aux dirigeants congolais, avec la légitimité du peuple, de piloter le processus de développement. Ils doivent investir dans des institutions performantes comme l’administration, l’armée, la police et la justice.

Seule une vision forte et une bonne gouvernance dans un cadre politique et sécuritaire stable favoriseront le progrès économique, le bien-être social et le renouveau culturel. Non seulement au Congo, mais aussi dans le reste de l’Afrique. Car un avenir digne pour le continent commence au cœur de l’Afrique: dans ‘notre’ Congo.

Nadia Nsayi est chargée de plaidoyer politique chez l’ONG Broederlijk Delen et le mouvement de paix Pax Christi Vlaanderen. Pascal Mugaruka est directeur du mouvement des jeunes Africa Reconciled à Goma, dans l’Est du Congo. A la demande de MO* ils ont écrit un texte programmatique sur l’avenir de leur pays natal.

Zonder jouw steun bestaat MO* niet.

Wil je dat MO* dit soort verhalen blijft brengen?
Steun ons en word proMO* voor maar €4/maand of doe een vrije gift. 2623   proMO*’s steunen ons vandaag al.

Word proMO* of Doe een gift